Le petit ouvrage du Kerfent


Présentation :

Ouvrage d'infanterie à 4 blocs de combat.
Le PO du Kerfent était commandé par le capitaine Broché, secondé par le sous-lieutenant Gangloff.
L'effectif théorique du Kerfent était de 161 hommes.


Armements et cuirassements :

Bloc 1 : 1 tourelle de mitrailleuses et 1 cloche GFM

Bloc 2 : 2 cloches GFM type A, 1 cloche lance-grenade et 1 chambre de tir d'infanterie pour un créneau JM/47mm et un créneau de JM flanquant vers la casemate sud du Mottenberg

Bloc 3 : 2 cloches GFM type A et 1 chambre de tir d'infanterie pour un créneau JM/47mm et un créneau de JM flanquant versle bloc 3 du Bambesch

Bloc 4 : 1 cloche VP et 2 cloches GFM type A


Plan du petit ouvrage du Kerfent
Historique :

Ouvrage à 4 blocs de combat. Il a un historique très intéressant. Comme vu sur le plan, le Kerfent, ainsi que le Bambesch, défendaient à eux deux la Route Nationale 3. Pour cette importance stratégique évidente, l'ouvrage du Kerfent est attaqué le 21 juin 1940. Deux canons de 88mm allemands sont mis en batterie sur la place d'arme du Bambesch, et commencent leur travail de sape en tirant sur le bloc 3, déjà mis à mal la veille par un coup au but qui était au départ destiné au Bambesch... Le bloc 3 est donc vite percé et l'équipage du bloc va se réfugier dans les galeries de l'ouvrage. Les autres blocs, eux, malgré leur mise à mal, résistent aux troupes d''assaut allemandes. Pourtant, considérant leur honneur comme sauf (un colonel allemand est mort durant les combats), le commandant de l'ouvrage décide de se rendre.

L'ouvrage est aujourd'hui à l'abandon, la forêt a repris ses droits.

 

 

Les deux cloches GFM du bloc 4 du Kerfent.

 

Bloc 1


Vue générale du bloc 1 du Kerfent, envahi par la forêt.
Au premier plan, la cloche GFM, et un peu plus en retrait la tourelle de mitrailleuses.
Les deux cloches champignon qui jouent le rôle de prise d'air et de rejet de l'air vicié.
 
 
 
Tourelle de mitrailleuses du bloc 1.
 
 
Bloc 2
 
Entrée du Kerfent.
Chambre de tir d'infanterie du Kerfent.
Autre vue de la chambre de tir.
L'une des deux cloches GFM du bloc 2.
La cloche GFM a gardé de nombreux stigmates des combats.
La cloche est même fissurée.
Projecteur blindé du bloc 2.
L'autre cloche est en bien meilleur état.
Cloche pour mortiers de 60mm, armement qui ne fût jamais installé car la mise au point n'était pas terminée en 1940.
 
Vue des dessus du bloc 2.
Le réseau de rails anti-chars est encore très important devant les blocs de l'ouvrage.
 
Bloc 3
 
Bloc 3 du Kerfent
Autre vue du bloc 3, on peut constater que le béton a bien souffert.
Chambre de tir d'infanterie du bloc 3, l'un des deux créneaux a été muré.
Fossé diamant du bloc, au fond se trouve l'issue de secours.
L'une des deux cloches GFM du bloc.
Du côté donnant vers l'ouvrage du Bambesch, d'où tiraient les Allemands, la cloche a bien souffert, on retrouve même un morceau décroché du reste (à droite).
L'autre cloche GFM a aussi reçu de nombreux obus.
Vue des dessus du bloc, de nombreuses barres de fer sont apparentes, témoignant de la violence des combats.
Un tronçon de rails anti chars est encore présent sur le bloc.
 
Bloc 4
 
Les deux cloches Guetteur et Fusil Mitrailleur du bloc 4
protégeant la cloche Vision Périscopique, qui pouvait observer toute la frontière allemande.
Cloche GFM du bloc 4, détruite par les américains en 1944, sans doute pour tester leurs explosifs.


<<<Retour

© maginotmoselle 2005-2006